"Après, demain", premier festival digital du Théâtre du Châtelet

Du 2 au 12 juillet 2020


Le Théâtre du Châtelet crée son premier festival digital après, demain. Pourquoi ? Parce qu’il n’est plus possible de remettre à des lendemains lointains le « monde d’après » que chacun appelle de ses voeux. « Ces crises, nous n’avons pas voulu les voir : d’autres suivront, peut-être plus fortes encore. A nous, collectivement de construire dès maintenant différemment l’après », affirme Thomas Lauriot dit Prévost, codirecteur du théâtre.

Pour faire face à cette urgence, le Théâtre du Châtelet prend l’initiative de lancer après, demain pensé en plein confinement.

Les contenus sont à retrouver sur le site du festival, le site du Théâtre du Châtelet, ainsi que Facebook, Instagram, Youtube

Le festival digital après, demain, du 2 au 12 juillet

Pour retrouver le goût des émotions partagées, pour réfléchir ensemble et affirmer de nouvelles visions du monde, pour permettre à tous les citoyennes et citoyens de s’exprimer à travers l’art, après, demain invitera le public à découvrir :
– Des performances artistiques
– Des ateliers conçus par des artistes pour encourager les citoyens à créer eux-mêmes ou à participer à des créations collectives
– Des conversations libres et sans détour, avec des artistes, chercheurs, activistes pour oser faire preuve de lucidité et agir ensemble face aux défis d’aujourd’hui pour construire demain, avec notamment Olafur Eliasson, Alexander Neef, et les deux premiers numéros de Tchat Activisme avec Françoise Nyssen et Patrick Boucheron.

« Nous avons voulu offrir à tous un festival nécessaire, engagé et joyeux. Pendant dix jours, artistes, citoyens, activistes et chercheurs mettront le théâtre en ébullition, forgeant de nouvelles alliances pour faire face au monde d’après, « right here right now. », s’enthousiasme Ruth Mackenzie, codirectrice du Théâtre du Châtelet.

Contact presse nationale

Marc Fernandes

marc@agnesrenoult.com

Contact presse internationale

Stephan Elles

stephan@agnesrenoult.com